femme ouvre la bouche

[Critique] A girl walks home alone at night: féminisme mordant

Bienvenue à Bad City! A girl walks home alone at night symbolise les oppressions faites aux femmes dans un noir et blanc somptueux. Une peinture à chaque image. Une nouvelle héroïne vampire est née. Dans une ville étrange appelée “Bad City”, une jeune femme couverte d’un tchador erre la nuit. Sa dangerosité n’a d’égale que…