Laura fait genre est une chaîne qui traite du cinéma de genre. Actualités, sorties à venir, coups de coeur…Laura fête ses 2 ans de la chaîne! J’en ai profité pour lui poser quelques questions…

La chaîne de Laura

Comment définirais tu ta chaîne?

Sur ma chaîne “Laura fait genre” que j’ai commencé en juillet 2018, j’ai pour thème central l’horreur. C’est mon genre favori et il est souvent délaissé sur les chaînes de cinéma “général”. Je propose des critiques et des analyses de films, soit des films récents qui font l’actualité au cinéma. Ou des films un peu plus anciens, que j’aime particulièrement et que j’ai envie de faire découvrir aux abonnés.

J’essaie aussi de mettre en avant des films un peu moins connus mais qui méritent le coup d’oeil. En plus de ces vidéos, j’aime aussi parler de séries télévisées, toujours en lien avec l’horreur. La série phare sur ma chaîne c’est American Horror Story sur laquelle je propose régulièrement des vidéos. Que ce soit review d’épisodes, vidéos de théories.

Je propose aussi de temps en temps des vidéos thématiques. Toujours en rapport avec l’horreur, comme des pistes de réflexion pour essayer de comprendre pourquoi le cinéma d’horreur nous fascine. Et j’essaie de traiter tout ça avec beaucoup de naturel et d’authenticité.Si je n’aime pas un film je n’y vais pas par quatre chemins pour le dire.

Comment choisis tu un film à chroniquer?

Majoritairement j’essaie de suivre l’actualité et les sorties cinéma ou DTV,. Mais il faut quand même que ce soit un film qui m’ait intriguée que ce soit en bon ou en mauvais. Parce que je chronique aussi les films qui ne m’ont pas plu. Parfois il y a des films que je pense chroniquer. Et finalement je me dis qu’il n’y a pas grand chose d’intéressant à en sortir, donc je préfère ne pas perdre de temps !
La plupart du temps je choisis des films que j’ai vraiment envie de faire découvrir aux abonnés. Parce que parfois c’est un film dont personne n’a parlé et qui pourtant mérite d’être connu. J’essaie aussi d’être large dans mes choix pour intriguer tout le monde. Donc ça peut être un film indépendant hyper sombre qui va vous flinguer le moral ou une bonne comédie horrifique qui va vous faire passer un bon moment de détente !

Si je n’aime pas un film je n’y vais pas par quatre chemins pour le dire

Quelle est la vidéo dont tu es la plus fière?

J’aime beaucoup la vidéo “Pourquoi aime-t-on les films d’horreur” parce que c’est une question à laquelle je voulais répondre depuis très longtemps. Finalement depuis que je regarde majoritairement des films d’horreur j’ai droit à cette question. Et au final en plus de la préférence pure et simple pour un genre, j’avais vraiment envie de creuser pour voir si on pouvait trouver des réponses un peu plus psy ou sociétale à tout ça. Et c’est ce que j’ai fait dans cette vidéo. Et pour que mes abonnés aient une bonne réponse à donner quand on leur pose également la question !

Aimes tu d’autres genres de films? As tu envie d’en parler sur ta chaîne?

Alors j’aime tous les genres de films, absolument tous. J’aime aussi bien les comédies que les films d’amour, que les comédies musicales, les thrillers etc…Je suis curieuse de nature donc j’aime découvrir des tas de films. Au cinéma j’ai une carte illimitée justement pour me pousser à aller voir tout style de films. Même des films qui au premier abord ne m’auraient pas tentée, j’y vais en me disant pourquoi pas ? Tu vois dans les derniers films vus au cinéma par exemple il y a “1917” qui côtoie “Bombshell“, “Les filles du docteur March“. Et mon coup de coeur de ce début d’année “Queen & Slim” qui était extraordinaire.
En parler sur ma chaîne pas spécialement. Après pourquoi pas lancer une chaîne secondaire un peu plus tard si l’envie de parler du cinéma plus largement me tentait. Mais pour le moment je me concentre sur le cinéma de genre essentiellement.

Tu aimes beaucoup partager autour du cinéma. As tu déjà changé d’avis sur un film après des échanges?

Changer d’avis je ne crois pas. Mais par contre envisager un film d’une autre manière, voir les choses façon différente peut être.
C’est ça que j’aime dans l’échange avec les abonnés, j’ai souvent droit à de très longs commentaires à propos des films. J’adore ça parce que parfois quelqu’un va soulever un point qui va me donner une autre perspective sur le film. Ou quelqu’un va avoir une interprétation différente. Sans pour autant adhérer à cette interprétation je vais comprendre le point de vue de la personne, comprendre le cheminement de sa réflexion.
Mais je suis dure à convaincre, pour changer d’avis. À la limite la seule chose qui va pouvoir changer, c’est peut être mon émotion vis à vis d’un film. Mais je pense que c’est plutôt dû à l’évolution personnelle. Mais ça m’arrive fréquemment de revoir un vieux film et de me rendre compte que mon ressenti émotionnel n’est plus le même.

Combien de temps la réalisation d’une vidéo te prends tu? (écriture, tournage, montage..)

Pour une vidéo critique classique, disons que réuni bout à bout ça me prend une très grosse journée. Essentiellement parce que j’ai un montage assez simple dans mes vidéos. Je fais du face caméra donc pour le montage c’est assez rapide.
Pour l’écriture en général je sais ce que je veux dire assez rapidement. J’écris mon texte juste pour organiser mes pensées et être cohérente.

Pour une vidéo plus complexe, (dernièrement j’ai fait une vidéo sur la représentation des tueurs en série dans American Horror Story), c’est plus long. Il me faut un long moment de réflexions, de recherches, d’organisation. Donc pour une vidéo comme ça, je prends environ une semaine je pense. Ça c’est la “norme”, mais il y a parfois les moments où le tournage est catastrophique, rien ne sort correctement. Je m’embrouille dans mes pensées et le tournage dure des heures. Du coup je suis la plupart du temps obligée de recommencer un autre jour parce que je suis rarement satisfaite de moi quand ça ne sort pas tout seul. Donc je recommence à zéro !

Le cinéma de genre, c’est le cinéma qui ose tout

Laura et le genre

Pourquoi aimes tu le cinéma de genre?

En premier lieu, je pense que j’aime le cinéma de genre parce que c’est celui qui me procure le plus d’émotions fortes. J’aime l’aspect montagnes russes émotionnelles que je ressens devant un bon film d’horreur. Mais aussi je pense que le cinéma de genre, c’est le cinéma qui ose tout. Qui ose aborder des thèmes qui sont parfois mis de côté dans les films plus classiques. C’est un cinéma sans tabou, qui frappe là où ça fait mal. Qui peut nous faire nous interroger sur des sujets importants si on se donne la peine d’y réfléchir. Il faut souvent aller au delà des images que l’on nous montre.

La dernière vidéo d’un youtubeur que tu as beaucoup aimé?

J’ai aimé découvrir la première vidéo de notre collègue Mylène sur sa chaîne “Welcome to primetime bitch“, c’est vraiment chouette de voir les autres se lancer.
J’ai beaucoup aimé aussi le challenge “31 questions d’horreur” que nous avons été nombreux à faire sur YouTube. C’est divertissant et même temps cela permet de découvrir un peu mieux les autres créateurs, de découvrir aussi des films que l’on ne connaît pas. 

Ton sous genre préféré? Pourquoi?

En ce moment, je me rends compte que les films qui me plaisent le plus ce sont les drames horrifiques. Comme par exemple “Hérédité” d’Ari Aster ou encore plus récemment “The Lodge” de Veronika Franz et Severin Fiala.
J’aime quand le film creuse en profondeur la psychologie des personnages et nous propose autre chose que des effusions de sang. Quand on se retrouve plongé-e dans une ambiance sombre et dérangeante où tout peut basculer d’un moment à l’autre ! J’aime le cinéma qui nous fait sentir mal à l’aise, les films qui nous collent à la peau et auxquels on pense encore une semaine plus tard.

Laura et son rapport au genre

Les thèmes abordés que tu préfères dans le cinéma de genre?

J’aime beaucoup tout ce qui touche à la religion, aux sectes, aux secrets de famille. C’est pour ça que le film “Hérédité” est un très bon exemple parce qu’il aborde tous ces sujets. De la façon dont le poids des secrets peut toucher tous les membres d’une famille. Comment les choix d’une seule personne peuvent influencer la vie des autres, avec en plus un aspect religieux et occulte. C’est vraiment tout ce que j’aime.
Ce que j’aime beaucoup aussi, même si j’aime le cinéma fantastique, c’est un film avec un univers réel et “banal” qui pourrait arriver à n’importe qui comme dans le film “Eden Lake“. C’est le genre de film qui part d’une situation complètement normale et qui va basculer dans une horreur réaliste.  

Est ce que le cinéma de genre influence ton quotidien? (dans ta compréhension de l’autre, dans ta perception des choses de la vie, etc…)

À part me figurer comment chaque situation banale pourrait basculer en film d’horreur et faire flipper tout le monde, je ne sais pas trop. Après ça m’a peut être donné envie de m’intéresser un peu plus à la psychologie des gens. En plus je suis curieuse donc j’aime comprendre pourquoi tel personnage a agi de telle façon par exemple.

A quel âge ta fille pourra commencer à regarder des films d’horreur? Tu commenceras pas lequel?

Ah ça c’est une question que je me suis déjà souvent posée ! Elle va avoir quatre ans, donc là on est encore dans les dessins animés petite enfance. Mais je pense qu’aux alentours de 7 ou 8 ans je commencerais à lui montrer des films jeunesse “horrifiques”, comme par exemple “Gremlins” ou “Hocus Pocus“.
Des films qui amènent un univers fantastique horrifique sans pour autant être trop effrayants. Mais j’ai tellement hâte de lui faire découvrir tous les films de mon enfance type “Les Goonies“, la saga “Indiana Jones” aussi.

Après ça dépendra d’elle et de sa sensibilité, certaines personnes n’aiment pas du tout l’horreur, même en étant adulte. La chance que j’ai c’est qu’elle aime déjà regardé des longs métrages animés, elle tient sur la durée d’un film. On a déjà pu aller au cinéma découvrir un film et ça c’est vraiment un grand plaisir de pouvoir partager l’émotion d’une salle obscure avec son enfant quand on est passionnée de cinéma ! En tout cas pour le moment, elle sait déjà que l’après-midi c’est réservé à maman et aux “films qui font peur” !

Comment vois tu l’évolution du cinéma de genre en France?

C’est très compliqué. Je pense qu’on ne manque pas de bons réalisateurs de genre en France, ni même d’équipes ou d’amateurs. Mais je ne sais pas pourquoi c’est aussi compliqué en France. Pourquoi les projets traînent, pourquoi on ne donne pas le budget aux réalisateurs. Malheureusement ce n’est pas étonnant de voir des réalisateurs partir faire des films aux USA ou au Canada.

Pourtant vu le nombre de festivals consacrés au cinéma de genre qu’il y a en France, les producteurs devraient bien comprendre que c’est un genre qui fonctionne ici ? Je croise les doigts en tout cas pour qu’on ait la chance de découvrir de nouveaux talents français. Peut être avec l’aide des festivals ou des plateformes comme Shadowz qui essaie de mettre en avant de jeunes réalisateurs en diffusant des courts métrages.

Comment expliques tu que le cinéma d’horreur ailleurs en Europe cartonne et pas le cinéma de genre français en France? (Rec, l’orphelinat, les films d’Argento, qui fonctionnent dans leurs propres pays)?

J’ai l’impression qu’en France nous n’avons pas “confiance” en nos propres réalisateurs. Je ne sais pas si les gens généralisent trop. Souvent on entend “ah mais c’est un film français” comme si c’était un défaut, alors que les films d’horreur français sont encensés dans d’autres pays.
Tu vois Haute Tension d’Alexandre Aja et Martyrs de Pascal Laugier se retrouvent souvent cités dans les meilleurs films par les américains. Et le pire c’est qu’après les gens se plaignent quand les réalisateurs partent tourner à l’étranger !
C’est hyper contradictoire comme raisonnement, je ne comprends pas. Au contraire quand je vois un film d’horreur au cinéma qui est fait par un français, je vais m’empresser d’aller le voir pour le soutien !

Les références de Laura

Peux tu citer 2 réalisateur-rices du cinéma de genre que tu aimes particulièrement, et pourquoi?

Alors je vais te citer des réalisateurs actuels, je pense que dans l’horreur on a tous plus ou moins les mêmes “classiques”. Et j’ai l’impression qu’il faut toujours obligatoirement citer Carpenter, Crave, Cronenberg etc pour montrer qu’on est un puriste !
Pour les réalisateurs plus actuels, je suis dingue du travail d’Ari Aster. Quand j’ai vu Heredité au cinéma je pense que ça faisait longtemps que je ne m’étais pas pris une telle claque devant un film d’horreur. J’ai ressenti tout ce que je veux ressentir devant ce genre de film : de l’angoisse, un malaise profond et un sentiment d’inconfort terrible. J’avais hâte que la séance se termine tellement j’étais mal.
Et il a réitéré avec son Midsommar. Je pense que c’est vraiment le genre de réalisateurs qui peut être ne fera pas beaucoup ou longtemps de films. Mais je suis certaine que tous ses films seront des films cultes d’ici peu.

Pour un côté un peu plus fun j’aime beaucoup le travail des soeurs Jen et Sylvia Soska. J’adore leurs films, American Mary surtout. Elles ont un univers très gore, qui touche souvent au body horror, très rock que j’aime beaucoup et je trouve leurs personnages féminins attachants.

Le film où tu avais bcp d’attente et qui t’a déçue?

Je crois que ma dernière vraie déception date de 31 de Rob Zombie. J’adore ce réalisateur mais je suis très mitigée le concernant maintenant.J’ai toujours suivi sa carrière avec intérêt parce que je n’avais jamais été déçue justement.
Quand le projet de 31 a été lancé j’étais trop heureuse, le visuel qu’il avait montré me plaisait beaucoup, vraiment j’étais à fond. Dès qu’il y a eu la précommande du film je me suis jetée dessus. Et quand je l’ai regardé la première fois, j’étais tellement déçue que j’ai douté de moi, je me suis dit que ça devait être moi qui n’était pas dans la vibe ! Et non, non ce film est vraiment mauvais, il y a aucun effort de fait je trouve. Je ne lui trouve quasiment aucun point fort, et ce n’est pas allé en s’arrangeant avec son très mauvais 3 from Hell. Il a vraiment intérêt à se rattraper pour son prochain film !

Quels sont tes projets/envies pour la chaîne?

Alors déjà les lives auxquels tu participes ! Des lives avec des femmes passionnées de cinéma de genre, qui parlent de cinéma au féminin c’est génial. C’est un projet qui m’enchante vraiment et sur lequel j’ai eu de très bons retours.

Dans les autres projets, j’ai beaucoup de vidéos en cours d’écriture. En général je note mes idées, parfois c’est juste le titre, je développe un peu, je passe à autre chose et j’y reviens. J’ai quelques vidéos sur American horror story qui sont prévues, pas mal de vidéos autour d’un thème précis qui vont arriver.

Bientôt il y aura aussi le concept du “vidéoclub” sur ma chaîne. Je proposerais aux abonnés de voir un film en commun et j’organiserais un live pour qu’ils puissent discuter avec moi et entre eux de ce film. C’est sympa de pouvoir échanger qu’à travers le biais des commentaires, c’est plus interactif. Pour le moment tout le monde a l’air plutôt emballé par cette idée ! Il faut juste que je trouve le temps de m’organiser !
Pour les envies ça sera surtout de continuer à prendre du plaisir en travaillant. C’est l’essentiel pour moi, de passer un bon moment en écrivant mon texte, en tournant etc. C’est aussi pour cela que je n’augmente pas mon rythme de vidéos, j’en publie une par semaine tous les vendredis. De temps en temps j’en publie une le mardi. Mais je ne veux pas me surcharger de travail et me “forcer” à faire des vidéos, ce que je ressens parfois sur d’autres chaînes.

Pour suivre Laura Fait Genre c’est par ici:

Share this:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *