Aller au contenu

10 Séries d’anthologies d’horreur à découvrir

  • par

Voici une petite liste chronologique de séries pour se mettre dans l’esprit d’Halloween !

1. 🔪 Hitchcock presents

268 épisodes entre 1955 et 1962

Bienvenue dans l’univers morbide et psychotique d’Alfred Hitchcock. Ce n’est pas une série d’horreur à proprement parler mais c’est une thématique récurrente dans les histoires de meurtres angoissantes de l’auteur. Paranoïa, angoisse, traitrise, vengeance, meurtre, mystère, … Cette série est un classique que vous pouvez retrouver sur Youtube, si vous avez déjà tout lu de cet auteur prolifique et souhaitez en voir plus.

2. 🎃 Masters of horror 

2005, 2 saisons

Probablement l’anthologie d’horreur la plus connue (aux US en tout cas puisqu’en France elle n’a été diffusée que sur les chaines payantes). Crée par Mick Garris, la série à pour concept de proposer des petits films d’horreur de 50 mn, réalisés par ses amis les génies du cinéma d’épouvante : Tobe Hooper, John Landis, Dario Argento, Joe Dante, John Carpenter entre autres. La série à une bonne vibe 80’s et 90’s horror, pour ceux qui cherchent le réconfort de l’effet VHS de notre enfance.

La série, qui date des années 2000 à pris un petit coup de vieux, mais certains épisodes sont encore efficaces, comme : Family, The Washingtonians, The screwfly solution et We all scream for ice cream.

3. 💤 Rêves et cauchemars 

2006, 8 épisodes

Rêves et cauchemars est une adaptation Australienne de plusieurs nouvelles pas très connues de Stephen King. Malheureusement la série ne vaut pas d’autres adaptation comme la série Kingdom hospital ou les téléfilms comme Rose Red et La tempête du siècle, qui étaient eux directement produits d’après un scénario originale de King.

Mais il y a quand même 2 ou 3 épisodes sympa : Crouch end, The road virus heads north, The end of the whole mess.

4. 🕷️Fear itself 

2008, 13 épisodes 

Fear Itself est considéré comme la saison 3 de Masters of horror, puisque développé par le même show runner et sa bande de potes réalisateurs et scénaristes. On retrouve dans certains épisodes des acteurs connus comme Elisabeth Moss, Anna Kendrick, Jesse Plemons et Doug Jones. Mais la série, qui n’a pas le charme de son prédécesseur et n’a pas été renouvelée.

Pour moi seulement 3 épisodes valent vraiment le coup : Fear & bones, Community et Eater. 

Attention le générique pique les yeux : https://www.youtube.com/watch?v=VHqHH2sN9WI

5. 💯 Inside n°9

Depuis 2014, 6 saisons, 38 épisodes. 

Reece Shearsmith et Steve Pemberton écrivent avec subtilité et insolence des histoires horrifiques en huis clos. Ils dissèquent avec humour des comportements humains souvent sombres et tabous, et le résultat est à la fois très drôle et parfois super émouvant. Il y a quelques redondances au fil des saisons, mais c’est dur de faire 6 saisons du même concept sans se répéter. Je n’ai pas les mots pour exprimer mon amour pour ces 2 mecs. Si vous devez regarder une série de cette liste c’est bien celle-ci ! 

Vous connaissez peut être The League of gentlemen et Psychoville des mêmes auteurs (avec Marc Gatiss – Sherlock, Game of throne, A history of horror, Dr who, Good omens).

Episodes conseillés : tous !

6. 🍝 Channel zero 

2016, 4 saisons

La série s’inspire des creepypasta, légendes urbaines horrifiques publiées sur internet sous formes de témoignages anonymes, comme des histoires de cartouches de jeux vidéos hantées ou des VHS maudites. Le creepypasta le plus connu est Slenderman

La première saison exploite le mythe de Candle cove, une émission de télé étrange que des gens disent avoir vu quand ils étaient enfants mais dont il n’existe aucune trace. La seconde saison « La Maison sans fin » revisite le thème de la maison hantée/purgatoire. Je n’ai pas regardé les saisons suivantes car le rythme de la série est quand même assez lent et pas super captivant. 

7. 👻 Haunting of Hill House

2018, 2 saison

Disponible sur Netflix, cette première saison est adaptée du roman de Shirley Jackson, figure emblématique de la littérature horrifique puisqu’elle est pionnière dans le genre que j’appel «Family horror ». Genre qui cristallise les angoisses et le mal être de personnages évoluant dans un environnement familial toxique.

La mise en scène de cette adaptation est très esthétique et cherche à nous mettre dans la psychologie des personnages. D’ailleurs chaque épisode raconte le point de vue d’un membre de la famille (et d’un degré de deuil) pour dénouer petit à petit le mystère de Hill House. Avec habilité la série fait un parallèle entre la figure du fantôme et les traumas qui nous hantent. Et les producteurs ont eu un coup de génie en plaçant de «vrais» fantômes dans certaines scènes, de telle sorte qu’on ne les voit pas vraiment mais si on les aperçoit c’est frissons garantis. 

La saison 2 Hauting of Bly Manor est un peu plus décousue à mon gout, mais peut être une bonne porte d’entrée pour de gens intimidés par la première saison. 

Je vous recommande aussi le film Shirley avec Elisabeth Moss, qui est une sorte de biopic horrifique de la vie de la romancière (mais je vous conseille de vous renseigner un peu sur sa vie pour vraiment apprécier le film).

8. 🎉 Into the dark 

2018, 2 saisons

Le concept de la série est de proposer des films horrifiques de 120 minutes en lien avec les fêtes : halloween, noël, pâques, la st Patrick etc. Il y’a de très bonnes choses dans cette série autant visuellement que dans les idées, et l’équipe de scénaristes comporte une quasi parité de femmes. Elles sont malheureusement souvent cantonnées à des épisodes sur la fête des mères, la st Valentin, la journée nationale des filles (oui c’est un vrai truc…). On retrouve au casting Stephanie Beatriz de Brooklyn 99, Carly Chaikin de Girls et Israel Broussard de Happy death day

Episodes conseillés : Nasty piece of work, Pooka, Pure, The body, I’m just f***** with you, New year.

9. 🚌 Bloodride 

2019, 6 épisodes

Mini série Norvégienne produite par Netflix. La série m’a accroché avec le premier épisode, qui a une petite vibe Stepford wives satanique. Mais globalement la qualité des épisodes est très inégale et on a une impression de déjà vu. Ca peut être cependant une bonne porte d’entrée pour quelqu’un qui n’est pas familier du genre horrifique, ou pour les enfants (mouhahahaha!).   

Épisodes conseillés : Ultimate sacrifice, Lab rats, Bad writer.

10. 🌈 Two Sentence Horror Stories 

2019, 3 saisons

Un bon point pour la diversité et les représentations ! L’équipe de scénaristes est composé en majorité d’auteurs non cis qui exposent leurs points de vue sur les problématiques sociales des gays, des hispaniques, des asiatiques, des natifs américains, des trans, des pauvres, des drogués, des vieux. La série est riche en idées malgré la qualité variable des épisodes, c’est plutôt une bonne surprise ! Je recommande chaudement.

Episodes conseillés : Crush (mon préféré), Tea party, Gentleman, Squire, Little monsters, Instinct. 

11. 💔 Monsterland

1 saison, 2020

Ils ont laissé rentrer les monstres (bisou Julia Ducourneau !). Les monstres existent dans la vraie vie, ce ne sont pas des chimères ou des artistes qu’il faut séparer de l’homme, ce sont juste des gens qui commettent des actes horribles. A travers des ressorts horrifiques la série propose de s’interroger sur les mécanismes de société qui créent et taisent les monstres : la misère sociale, le poids de la maternité, le capitalisme, les secrets de famille… La série est plutôt habille dans sa mise en scène au propos satirique et tente de raconter des histoires de vie avec honnêteté.

Episodes conseillés : New Orleans Louisiana, Port Fourchon Louisiana, New York New York, Plainfield, Illinois,

Bon visionnage !

Share this:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *