Rocky Horror Picture Show à Paris

De passage à Paris, j’en ai profité pour assister au fameux show du Rocky Horror Picture Show. Le show a lieu au Studio Galande. Depuis 1978, ce cinéma diffuse toutes les semaines le Rocky Horror Picture Show, sans interruption. Impressionnant.

Rocky Horror Picture Show, tout le monde connaît ou presque. Réalisé par Jim Sharman, ce film musical kitch à souhait, politiquement incorrect et extraverti, a fait un bide complet à sa sortie en 1975 (1 million $ de budget pour 450 000$ de recettes).

Sauvé par la mode des midnights movies, le film bénéficie depuis d’une diffusion hebdomadaire dans plusieurs pays et notamment en France, où le cinéma Studio Galande organise 2 soirs par semaine une séance.

La_Fiancee_du_monstre

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut savoir que la séance était précédée de la diffusion d’un film d’Ed Wood: La fiancée du monstre, sorti en 1956. Projection qui s’est déroulée non sans embûches, le projectionniste nous ayant averti plusieurs fois que la pellicule pouvait cramer vu l’état de celle ci. Le début de la projection semblait déjà compliquée: la pellicule était à l’envers. Après plusieurs tentatives infructueuses, le film est lancé. Après à peine 10 minutes de film, la pellicule crame. Du coup, voici ce que ça donne:

pellicule cinéma

Après moultes scotchages, la projection reprend pour la seconde fois, sans autre interruption.

Pour parler de La fiancée du monstre, présenté comme un nanar intergalactique, (d’autant plus qu’Ed Wood est plus connu pour son alcoolisme que ses talents de cinéaste), j’ai été agréablement surprise. Les acteurs sont bons (mention spéciale au Dracula Béla Lugosi), l’intrigue n’est pas dénuée d’intérêt, les décors sont réussis même si peu nombreux. Alors évidemment on passe sur le rythme (un défilé répétitif de personnages sagement les uns après les autres dans la maison du savant fou). Ou encore les effets spéciaux (les acteurs qui se débattent tout seul face à une pieuvre inerte..). Mais c’est plutôt avec plaisir qu’on regarde ce vieux noir et blanc, ces costumes, ces jeux d’acteurs appuyés…

Vient ensuite le moment tant attendu: le show du Rocky Horror. C’est peu dire qu’on vous met direct dans l’ambiance: jeux de mots, vannes, foutage de gueule, préparation des bouteilles d’eau et de riz….Autant dire qu’après avoir admiré une pieuvre aussi dynamique que mon cerveau un lundi matin, la différente de température se fait sentir.

Rocky Horror Picture Show Paris

Si vous n’avez pas vu le film, c’est assez compliqué de le suivre dans ces conditions. Quasiment chaque scène fait l’objet d’un jeu de mot ou de commentaires. Toutes les scènes sont mimées, et la plupart sont détournées.

C’est parfois très drôle, mais alors quand c’est mauvais, ça y va très fort, basculant carrément dans le mauvais goût (simuler un viol de spectateurs c’est non…). C’est là où certains confondent la provocation, et le mauvais goût, à côté de la plaque.

Evidemment, j’étais (et mes copines aussi, y a pas de raisons), pile au bon endroit pour recevoir un maximum d’eau et de riz (petite dédicace au bac de douche de la copine qui nous hébergeait).

Dans l’ensemble on a passé un bon moment et c’est vraiment une bonne idée d’organiser des soirées dans cet esprit. Par contre, il faut savoir que malgré le succès de ces soirées (archi complet tous les vendredi ET samedi), la troupe présente ce soir là (Les Deadly Stings, mais je pense que c’est valable pour l’autre troupe), est  bénévole. Et évidemment, on ne dit pas avant, qu’une quête est organisée. Du coup tu penses que ta place à 15€ comprend tout mais non… Ça passerait mieux que le ciné fasse payer 1 ou 2€ de plus, plutôt que de demander à la fin.

Le Rocky Horror Picture Show, tous les vendredi et samedi au Studio Galande, Paris. Les réservations se font le lundi et c’est fortement conseillé!

Share this:

1 Comment

Add Yours

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *